Depuis l’explosion du secteur tertiaire, de plus en plus de français passent leurs journées assis sur une chaise de bureau. Bien qu’il ne s’agisse pas d’un effort intense en apparence, le maintien prolongé de cette position peut engendrer le plus souvent un mal de dos ponctuel ou chronique.

C’est pourquoi la médecine du travail met en garde chaque année les entreprises et les travailleurs contre les effets d'une mauvaise position pendant le travail au bureau, pouvant entraîner des lombalgies.

Il est pourtant possible de réduire considérablement cet impact. Cela commence par apprendre à bien se tenir assis, mais aussi par faire le choix d'un bon siège de bureau ergonomique.

Quelle position adopter sur son siège de bureau

Il faut que le siège soit bien réglé par rapport à votre taille et à la hauteur du bureau. Pour avoir une bonne position, il est nécessaire de s'asseoir bien droit et d’avoir le dos reposé sur le dossier ergonomique de votre fauteuil de bureau.

L'idéal est que le tronc fasse un angle droit à 90° avec les cuisses . Se tenir ainsi permet d'être assis le plus confortablement possible. Cette position est la meilleure pour éviter le mal au dos mais il faut aussi bouger, se lever, s'étirer, rouler les épaules de temps en temps.

Serrer les fesses et rentrer le ventre en même temps aide aussi à améliorer la circulation et maintenir les muscles en forme. Toutes ces petites choses mises les unes à la suite des autres vous permettront de finir la journée avec moins de contractures que d'habitude.

Qu'est-ce qu'un siège ergonomique

Le mieux est de choisir une chaise dont l'ergonomie est adaptée à votre morphologie. L'ergonomie sert essentiellement à se bien se tenir au fond du siège de manière à ce que les cuisses puissent être bien en place, le dos maintenu en arrière et que le bassin ne bascule pas sans cesse vers l'avant.

Il est vivement conseillé de choisir un siège de bureau au mécanisme synchrone . Ce siège peut accompagner vos mouvements dans l'assise et le dossier. Il aide la colonne vertébrale à se ménager lors de changements de positions.

La translation d'assise est une option essentielle qui permet de régler la profondeur d'assise d'un siège grâce à un bouton et un mouvement du bassin. Son objectif est d’ajuster  le siège en fonction de la longueur de ses cuisses et permettre :

  • de respecter l’angle de 90°
  • d’être positionné bien au fond de son siège
  • de remplacer l’usage d’un coussin qui coupe la circulation sanguine


Si vous avez un problème de nuque, vous pouvez opter pour une têtière qui vous aidera à relâcher totalement votre dos contre cet appui jusqu'à la tête. L'autre solution est de prendre un fauteuil de bureau ergonomique avec un dossier haut et des accoudoirs réglables en hauteur.

La position assise sur un fauteuil de bureau en image

schema assis siege bureau
Source ergonomics Hub (Herman Miller)

 

  1. Le dos est en contact avec le dossier des lombaires aux omoplates
  2. Le support lombaire doit être réglé à la bonne hauteur
  3. Les accoudoirs sont ajustés sous la hauteur des coudes afin de les laisser reposer sans rehausser les épaules
  4. Les cuisses doivent être parallèles au sol
  5. Un espace est conservé entre l’arrière des genoux et l’extrémité de l’assise.
  6. Les jambes forment un angle droit alors que les pieds reposent à plat au sol.

 

En respectant ces consignes et en choisissant un matériel de bureau adapté, vous pourrez aider votre dos à être soulagé mais il faut quand même bouger le reste de la journée et il est conseillé de marcher tous les jours et de faire régulièrement du sport pour améliorer les muscles tenant la colonne vertébrale.

Téléchargez la plaquette PDF de l' Association interprofessionnelle des Centres Médicaux et Sociaux de santé au travail de la région Île-de-France (ACMS) pour en savoir plus sur la position assise devant un écran.

Choisir un siège de bureau n’est pas une option !

N’hésitez pas à consulter nos autres articles pour vous aider à améliorer votre confort au travail.

Comment éviter le mal de dos au bureau.
Choisir le mécanisme de son siège de bureau professionnel.