Aménager un bureau écologique

Découvrez nos conseils et astuces éco-responsables pour alléger de façon significative les frais fixes de votre entreprise et améliorer la qualité de vie, tout en préservant les ressources de notre planète : un modèle gagnant / gagnant / gagnant.

La consommation électrique

Les ordinateurs sont la principale source de consommation des bureaux. Les comportements éco-responsables sont donc essentiels, tout particulièrement quand ils s'additionnent, dans les open-spaces et les parcs informatiques.
Le premier levier d'action se situe au niveau de la 'veille'. Les paramétrages de la veille peuvent être affinés par votre administrateur informatique, encore faut-il bien comprendre les différents modes de veille à votre disposition.

  • La mise en veille de l’écran : par défaut, après quelques minutes d'inactivité, votre écran passera en mode veille, baissant ainsi sa consommation. L’économie d’énergie reste limitée puisqu’elle est liée au noircissement de l’écran et non pas à son extinction.
  • La veille de l’ordinateur: votre ordinateur se met en veille en sortant de la session, mettant ainsi en pause ses activités de calcul. L’ensemble des composants réduisent alors leur activité et donc leur consommation. L’écran est généralement configuré pour passer du mode veille à la mise hors tension à cette occasion.
    Intervenant généralement au bout de 30 minutes, nous préconisons de réduire le délai de mise en veille à environ 15 mn (au-delà d'une pause café).
  • La veille prolongée: l'unité centrale s'arrête et ses composants interrompent tout traitement, mais ils restent encore sous tension afin de reprendre l’activité là où elle s’était arrêtée. La consommation est alors grandement diminuée, mais tout de même continue.
    Cette veille prolongée n’est généralement pas configurée par défaut et doit donc être mise en place par votre administrateur. Nous la préconisons après 30 mn d'inactivité.

Après avoir défini la stratégie de mise en veille de votre parc informatique, inciter ses collaborateurs à éteindre leurs outils informatiques chaque soir est important.

Pour aller plus loin, stopper complètement la consommation pendant les longues périodes d’inactivités (nuits, congés et absences) reste la meilleure solution. Un ordinateur consomme même éteint puisque certains composants comme l’alimentation et la carte mère restent sous tension.
Bien que négligeable dans un contexte personnel et particulier, cette consommation devient significative quand elle est récurrente (nuits + vacances) et démultipliée à l’échelle d’un parc informatique.

La seule façon de couper totalement la consommation d'énergie est de couper chaque soir l'alimentation globale des îlots d'ordinateurs (après extinction manuelle individuelle). Des boîtiers issus de l’univers de la domotique comme les 'wattmètres centralisés' permettent de calculer la consommation des prises et d’effectuer automatiquement cette tâche.

Enfin, prendre en compte la consommation des appareils lors du renouvellement du parc informatique est une démarche indispensable lorsque l’on souhaite réaliser des économies d’énergie sur le long terme.

La luminosité et l’éclairage

Outre le fait de favoriser la technologie Led et basse consommation, la prise en compte de la luminosité naturelle de votre local est très importante.
Comme pour un logement, l’exposition et les ouvertures favorisant son entrée, permettront d'éviter la multiplication des plafonniers, lampes de bureau et de limiter leurs plages quotidiennes d’utilisation.
L'ergonomie des postes de travail reste également essentielle pour respecter le confort et donc l'écologie personnelle des collaborateurs.

À bannir : les fenêtres en contrejour derrière l'écran ou les réflexions lumineuses face à l'écran.

Le chauffage

Le contrôle de la température ambiante constante à 20° semblerait le consensus idéal, surtout en open-space ou certains ont chaud quand d'autres ont froid. Penser à faire évaluer votre isolation, l'aménagement de rideaux, de stores, et bien sûr à la baisse du chauffage la nuit.

Le mobilier, les fournitures et matériaux

  • Favoriser l'usage du pdf ou la présentation avec rétroprojecteur pour limiter les impressions sur papier.
  • Contrôler la consommation d'encre (préférer l'impression en noir et blanc), préférez la face vierge d'imprimés à jeter pour vos brouillons.
  • Penser aux poubelles de tri papier dans les bureaux et autres tris sélectifs dans les espaces de détente.
  • Plutôt que de jeter, pensez à donner ou revendre votre matériel ou mobilier de bureau.
  • Choisir des meubles écoresponsables, c’est-à-dire, qui ont été produits dans le respect de l’exploitation des forêts, avec un coût carbone global optimisé, mais aussi pour leur faible impact sur la société et sur les populations locales.
    Cliquez-ici pour découvrir les principaux écolabels applicables au mobilier de bureau (NF environnement, FSC, Eu Ecolabel, etc.)
  • Proposez des poubelles à compartiments afin d'inciter vos collaboteurs à effectuer directement un tri sélectif de leurs déchets.