fatigue-bureau

Dans une société où tout est informatisé, la majorité des postes en entreprises se résument à un travail solitaire, face à un ordinateur. Le bruit ambiant, le stress, le manque de sommeil, le travail en permanence face aux écrans ou encore le passage fréquent de ses collègues devant son poste de travail… sont autant de facteurs qui peuvent être source de fatigue au bureau.

Afin de rester en forme au travail, il est important de disposer d’un environnement confortable et adapté à votre morphologie, mais aussi de mettre en pratique quotidiennement quelques petites astuces qui misent bout à bout vous aideront à mieux vivre vos journées.

Voici donc nos conseils pour réduire la fatigue et le stress au travail.

L’environnement de travail

Tout d’abord, quel que soit votre lieu de travail, chez vous ou en bureau, il est essentiel d’exiger des outils de travail de qualité.

  • Un bureau organisé avec des écrans à bonne distance et biens réglés
  • Un siège de qualité, ergonomique et confortable. Vous passerez la majeure partie de vos journées assis dessus. Il ne faut pas transiger sur ce point.
  • Un éclairage suffisant
  • Une profondeur de vue pour ménager vos yeux et regarder au loin de temps à autres
  • Un accès à un espace de détente proposant une machine à café, un frigo, un distributeur de boissons, etc.


Le mal de dos peut également être une conséquence de la fatigue au travail pour ceux ayant tendance à s’avachir lorsque vient la fatigue ou l’ennui.

Les astuces anti-fatigue au bureau

Outre ces caractéristiques techniques, il existe un certain nombre de bons réflexes à adopter si vous voulez éviter toute fatigue en sortant de votre travail.

  • Bailler vous permettra de vous donner un « bon coup de fouet ».
  • S’étirer pour relancer la circulation sanguine et relaxer vos muscles, notamment ceux du dos éprouvés par la position assise prolongée.
  • Prendre une vraie pause déjeuner (manger devant l’ordinateur n’est pas une pause déjeuner) et en profiter pour échanger avec vos collègues
  • Se reposer même sans dormir, 10 minutes en fermant les yeux assis sur votre fauteuil.
  • Prendre quelques pauses : boire un café, un verre d’eau ou de jus de fruit, prendre l’air même si vous ne fumez pas !
  • Évitez les sucreries qui ont un effet trompeur, tonic au début suivi d’une brusque perte de tonus
  • Gardez vos activités stimulantes pour l’après midi et atteler vous aux tâches moins motivantes le matin.


On remarque que plus les salariés ont tendance à s’atteler à des tâches de nature différente, plus l’énergie dépensée est importante. En effet, le travail à la dernière minute, dans l’urgence, plutôt que de prévoir sa journée à l’avance, et d’effectuer des tâches précises comme prévues initialement est un facteur de fatigue. Il est essentiel de se fixer des objectifs réalisables pour chaque jour. Cela peut s’effectuer par exemple sous forme de planning. Sans cela, on risque d’être rapidement débordé par les demandes qui fusent dans tous les sens, quitte à en oublier l’objectif de base.

Le dernier conseil concerne les habitudes alimentaires. Bien qu’on puisse avoir tendance à se laisser séduire par des repas sur le pouce pour finir sa mission un peu plus tôt, il ne faut jamais oublier qu’une bonne alimentation est un facteur décisif pour mener à bien un travail, quel qu’il soit.

Pour résumer, on peut dire que la partie technique reste aussi décisive que la bonne santé physique et morale si l’on veut éviter les « coups de barre » au travail. Avec des outils adaptés et une bonne hygiène de vie, vous êtes sûr de remplir les missions qui vous seront données avec brio.